Une douche froide, un électrochoc, une incompréhension totale : c'est l'effet que m'a procuré ce livre de Morgan Sportès qui revient sur les événements tragiques survenus à Bagneux en janvier 2006 ; l'affaire du gang des Barbares.

Retour il y a 14 ans en arrière en banlieue parisienne (les noms des protagonistes ont été changé dans le livre) : le gang des Barbares enlève et séquestre Elie durant 24 jours jusqu'à la mort de ce dernier.

Yacef dit "Le Boss" est le cerveau du gang, pour amasser une grosse somme d'argent rapidement il décide d'organiser le kidnapping d'une personne de confession juïve puis de faire une demande de rançon exorbitante à la famille, forcément riche selon les croyances de Yacef. 

L'auteur a effectué un travail d’orfèvre pour reconstituer chronologiquement les détails sordides de l'affaire. A l'instar d'un procès verbal, on suit heure après heure, souffrance après souffrance le supplice qu'a subit Elie, mais aussi les raisonnements, nous laissant de nombreuses fois perplexes, des kidnappeurs.

Une lecture déstabilisante qui nous projette dans la noirceur de l'âme humaine et dont l'on ne ressort pas indemne.

 Extrait du livre : 

 "Quand le citoyen-écologiste prétend poster la question la plus dérangeante en demandant : Quel monde allons-nous laisser à nos enfants ? , il évite de poser cette autre question, réellement inquiétante : A quels enfants allons-nous laisser le monde ?" Jaime Semprun, L'abîme se repeuple (1997)

OPAC Détail de notice