Un roman qui déborde d’amour, de bon sens et de beauté.

Des pensées et des paroles d’une vérité à vous couper le souffle et à ébranler n’importe quel esprit. Chaque mot a sa place, aucun n’est de trop ; des phrases assez courtes, tranchantes, efficaces, poétiques : ce texte vous percutera en plein cœur, comme l’auteur avait déjà su le faire dans Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers. Ce qui pour ma part en fait un 2ème coup de cœur, qui surpasse presque le premier !

Pourtant, rien d’extraordinaire dans l’histoire : un lycéen qui ne comprend pas ses quelques accès de violence lorsqu’on s’attaque à sa famille et ses amis, et qui n’arrive pas à écrire sa lettre pour entrer à l’université. Et pourtant, c’est là toute la force de ce roman : sa vie, son évolution, ses réflexions, ses doutes, ses questions, ses joies et ses pleurs. Et pour l’accompagner, un père et des amis toujours présents, d’une justesse et d’une compréhension magnifiques.

Un livre empli d’espoir et de chaleur, pour aborder les thèmes que sont l’amour, l’amitié, l’homosexualité, l’adoption, la filiation, et le deuil. Un vaste programme brillamment rempli par Benjamin Alire Saenz.

 

OPAC Recherche Simple